Préparer sa vidéo

Combien coûte une vidéo ? Voici une question qui nous est souvent soumise sans autre précision.
Le flou de cette question est souvent à l’aune des interrogations  qui entourent la réalisation d’un support vidéo, quel qu’en soit l’objectif final.

Malheureusement, ce flou profite aussi à certains amateurs, soucieux de vous faire acquérir un matériel, certes nécessaire, notamment pour illustrer les sites internet (à l ‘enrichissement et au référencement duquel il participe). Mais, si la démocratisation des moyens techniques permet à tout un chacun de se lancer dans la vidéo, la réalisation professionnelle d’un tel support mérite, elle, un questionnement préalable.

Si chaque projet mérite sa propre analyse, nous allons tenter d’ aborder ici les éléments à prendre en compte.

La vidéo dans la stratégie

D’abord il y a les questions qui se posent pour tout média. Parmi celles-ci : utilisation, adéquation, moment de l’utilisation, stratégie, cible et moyen de diffusion. Avec les deux derniers points, c’est l’opportunité même de la réalisation de la vidéo qui doit être envisagée (à budget égal, qu’apporte-t-elle de plus ?)

Caméra vidéo Broadcast Panasonic

Une fois ces différents points éclaircis, on est confronté, tout comme pour la rédaction d’un article ou la mise en place d’un événement, au choix d’un contenu, au choix. Veillez donc à établir un « synopsis », un scénario de façon tout à fait primaire, qui constituera l’épine dorsale de votre projet puis celui de votre vidéo. Ceci peut se faire sous la forme d’un sommaire.
Cet exercice vous permettra de vous assurer que les points importants seront bien présents dans votre vidéo. Vous constituerez ainsi la base de travail qui vous aidera à définir le cahier de charges ou la demande de remise de prix sur base de laquelle vous choisirez votre prestataire.

… et ce qui existe déjà

Profitez aussi de l’occasion pour faire le point sur le matériel vidéo ou photo dont vous disposez. Est-il encore à jour ? Si oui, peut-il être utilisé dans le cadre de la réalisation de votre vidéo ? Les supports sont ils exploitables (ex. S’agit il de DVD de bonne qualité ou d’une vieille cassette VHS ? Possédez vous des images numérisées en bonne résolution, de vieilles diapositives ou des photographies papier ?)

La réalisation d’une vidéo est aussi le moment de faire un inventaire de l’existant et de mettre à jour votre banque d’images. N’hésitez d’ailleurs pas à faire des photographies des lieux de tournage. Elles aideront votre prestataire à répondre à votre demande de façon précise. Notez aussi la répartition entre les images à prendre à l’intérieur et celles à prendre à l’extérieur : la météo est un des, impondérables des réalisations vidéos.

Avec beaucoup de prises extérieures, il faut aussi tenir compte du calendrier : les arbres ne sont pas garnis toute l’année !

Ce que masquent les termes techniques

Ne vous laissez pas leurrer par des termes ronflants : tout le monde fait de la HD aujourd’hui, en ce compris avec le caméscope de la famille pour les vacances.
Techniquement, la qualité d’une vidéo dépend moins d’un standard affiché sur le boîtier d’une caméra que de la qualité de son optique et de ses capteurs. La qualité « broadcast » (standard de diffusion en télévision) a un prix et nécessite un matériel adapté. Savez vous que pour certaines cameras professionnelles, le prix de l’optique équivaut au prix de la camera elle-même ?

Cependant, nul besoin « d’un bazooka pour tuer une mouche », c’est l’usage que vous comptez faire de votre vidéo qui doit dicter sa qualité (dont son standard de réalisation, son format,…) et donc son coût. Alors soyez prévoyant : qui peut le plus peut le moins. L’inverse n’étant pas vrai, à vous de déterminer vos besoins immédiats et à venir, sans perdre de vue que certaines images vieillissent plus vite que d’autres. Ainsi – bien plus encore que les vêtements – les voitures sont parmi les éléments qui participent le plus au vieillissement d’une vidéo. Un professionnel veillera à limiter leur impact dans le cadre de votre vidéo.

Votre support

Encore une fois c’est l’usage qui va vous montrer la voie à suivre.
Si votre vidéo et sa diffusion nécessitent de la HD, vous pouvez avoir besoin d’un blue ray, mais aujourd’hui hui, dans 80 % des cas, un DVD suffit amplement. Il existe en effet des moyens de compresser/décompresser des vidéos de façon qualitative.
Pour un usage informatique, on vous parlera probablement de codecs.Enfin,concernant la qualité d’enregistrement, on parlera alors de formats, à choisir selon l’usage .

Voilà un petit tour de la question, très bref, puisque chaque projet mérite sa propre analyse. À la lecture de ce billet, j’espère que la plupart auront, compris,qu’il est bien difficile de répondre de but en blanc à la question « combien coûterait la réalisation d’une vidéo ?« , le silence de votre interlocuteur traduira alors une réelle incapacité à répondre sans avoir plus d’information.

Une réflexion sur “Préparer sa vidéo

  1. Pingback: Le Marketing vidéo en cinq conseils | Bicode

Les commentaires sont fermés.